La presse parle d’Audiologys, du prix des appareils auditifs et des audioprothésistes en France.

 

Retranscription de l’article du Parisien sur les appareils auditifs

 » LE FAIT DU JOUR. Alors que l’Autorité de la concurrence s’est saisie du dossier des audioprothèses, nous avons testé le parcours d’un patient qui souhaite s’équiper. Les devis sont rarement en-deça de 1000€ par oreille…

prothese auditive le parisien

prothese auditive journal

Il faut prendre rendez-vous chez les audioprothésistes parfois un mois à l’avance. Après six tentatives infructueuses (grandes chaînes, indépendants, mutualistes…), une enseigne m’invite à rencontrer sur-le-champ le professionnel maison : c’est Optical Center qui, en plus de lunettes, vend aussi des prothèses auditives. Au fond du magasin, un bureau neuf et parfaitement insonorisé. Une jeune diplômée d’Etat, comme l’indique son badge, me reçoit. Elle m’interroge sur mes antécédents : déjà opéré ? Diabétique ? Difficultés à entendre ? Puis le test débute.

En moins de cinq minutes, me voilà avec un casque sur les oreilles avec pour instruction d’appuyer sur un bouton « au moindre son, même très faible », insiste l’audioprothésiste en lançant un programme sur son ordinateur. Après diverses sonorités graves, aiguës, faibles, fortes, à droite, à gauche… Résultat : « La perte est modérée », selon l’audioprothésiste. « Pour éviter une dégradation plus rapide » et « rééduquer le cerveau », je dois être appareillé, « mais l’équipement n’a pas besoin d’être sophistiqué ».

Appareil auditif Le parisien

Appareil auditif article

S’ouvre alors une nouvelle phase où je vais comprendre la finalité du test gratuit. A l’instar des opticiens, la professionnelle me demande si j’ai une mutuelle et se propose de l’appeler pour connaître mon niveau de prise en charge. Ma complémentaire santé rembourse si bien que cela étonne l’audioprothésiste : « Elle vous rembourse 1 200 € par oreille », m’explique-t-elle. Avec les 119 € de l’Assurance maladie, je peux dépenser jusqu’à 2 695 € sans qu’il m’en coûte 1 € de ma poche. L’audioprothésiste me propose alors un modèle haut de gamme « parce que les réglages sont plus fins, la qualité du son meilleure ».

Rendez-vous avec un ORL dès le lendemain

Mais ça n’est pas tout : mon interlocutrice me suggère de prendre le chargeur de batterie (238 € TTC !) car « l’autonomie est meilleure qu’avec des piles » et propose une assurance perte-vol-casse de quatre ans pour 198 €. Le devis tombe enfin. Pour ce modèle maison (dénommé OuiZen) ce sera 3 476 € la paire, dont « seulement 780 € » seront à ma charge, somme qui inclut l’assurance et le chargeur, non remboursés. Je demande un devis pour un modèle milieu de gamme : la facture tombe alors à 2 636 €, entièrement remboursés. Enfin, je réclame un devis sur un modèle haut de gamme Siemens. La facture aurait dû s’élever à 5 602 €. Mais sans rien demander l’enseigne m’accorde une « remise de 40 % » sur chaque prothèse et même 25 % sur le chargeur : 2 126 € de réduction ! Ça ne se refuse pas. Le reste à charge (839 €) n’est à l’arrivée que de 60 € supérieur au modèle maison.

Pour s’assurer de me revoir, mon interlocutrice contacte un ORL voisin qui semble bien la connaître et m’obtient un rendez-vous le lendemain. Une manière habile de capter le client.

De gros écarts de prix

Quel est le vrai prix d’une prothèse, de la pose et de son suivi ? Quel est le bon appareil ? Mystère. Si, sur le site d’Audika, n° 1 en France de l’audioprothèse, on peut aisément tester son audition, pas question en revanche de savoir combien coûtent les quatre modèles proposés. « Une gamme de prix à partir de 590 € », indique juste le site. Dans la foire aux questions (FAQ), il y a bien un onglet intitulé « Quel est le prix d’un appareillage auditif ? », mais la réponse est… « Tout dépend du besoin » ! Même le téléconseiller qui s’invite pendant votre navigation ne lâche rien d’autre que : « Nos offres commencent à 590 € ».

Beaucoup d’enseignes affichent des prix d’appel autour de 600 €. Mais quand on pousse la porte du magasin, c’est pour s’entendre dire : « Pour un bon appareil, comptez entre 1 200 et 1 400 € par oreille », prestation de pose, réglage, suivi et garantie inclus. Garantie parfois d’un an, parfois de quatre ans… On est très loin des simples aides à l’audition à 89 € ou 290 € (lire page 2). La technologie justifie-t-elle les 3 100 € réclamés en moyenne pour une paire de prothèses ? A voir.

Article le parisien sur le prix des audioprotheses

Article le parisien sur le prix des audioprotheses

Difficile de s’y retrouver

De retour de chez Optical Center avec nos devis (lire ci-dessus), nous avons fait des recherches sur Internet. La surprise fut… totale. Pour mémoire, le devis comparable propose un modèle haut de gamme Siemens (le Pure 7 BX) à 2 715 € TTC pièce, toutes prestations incluses. Mais grâce à une remise aussi magique qu’automatique de 40 %, le prix chute à 1 629 €, incluant 259,80 € de prestations elles aussi remisées.

On croit avoir fait la meilleure affaire, et pourtant ce même modèle Siemens est disponible chez Ear-well à 1 490 € pièce, tout compris [……] Mais il y a encore mieux : Audiologys, qui dispose de deux magasins à Paris, affiche ce modèle, sans remise ni promotion, à… 1 158 € l’unité. Transparent, Audiologys détaille la facture : 758 € pour l’appareil seul. C’est 29 % moins cher que le prix remisé de 40 % d’Optical Center. S’y ajoutent cependant 400 € (par oreille) pour les prestations et le suivi : 54 % de plus que chez Optical Center ! Difficile de s’y retrouver.

Cependant, avec une paire à 2 316 €, Audiologys réduit la facture de 1 000 € par rapport à Optical Center et encore plus par rapport à certains poids lourds du marché qui facturent jusqu’à 2 000 € par oreille des produits sous marque maison — qu’on ne peut donc pas comparer. Moralité : n’écoutez pas tout ce qu’on vous dit, comparez !  »